Bruxelles,
Crèche Espace 27 septembre

Projet lauréat - Vue  intérieure sur deux sections © Dars/Dubois
L'espace 27 septembre © Cellule Architecture, 1/5

Désignation d’une équipe d’auteurs de projet en vue de l’étude et du suivi de l’exécution des travaux pour l’aménagement d’une crèche au sein de l’Espace 27 Septembre du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Afin d'apporter un service à ses agents et aux citoyens, le Ministère de la Communauté française s'est engagé dans la création et l'aménagement d'une crèche au sein du complexe "Espace 27 Septembre" situé Boulevard Léopold II à Molenbeek. La zone d'affectation choisie était le bâtiment Lavallée, situé dans une calme rue arrière et accueillant déjà une série de services pour le personnel (salle de gym et de sport). Pour une capacité d'accueil de 49 enfants, la crèche devait être aménagée sur une surface brute totale de ~ 920 m² (espaces extérieurs compris ) au sein d'un édifice qui n'était pas sans contraintes, loin de là.
 
La création d'une crèche, selon les dispositions de l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE), impliquait, en outre, l'aménagement d’espaces spécifiques et indépendants, d'une entrée sécurisée indépendante du Ministère, d'un espace à ciel ouvert (cour ou jardin) et, idéalement, de places de stationnement réservées. Un des grands enjeux était en ce sens d'assurer et gérer la promiscuité des fonctions de manière à ce qu'elles parviennent à cohabiter au sein d'un même lieu.
 
En dehors des questions normatives et sécuritaires, le Maître d'ouvrage souhaitait bien sûr que les aspects pédagogiques, qu'ils soient ludiques ou fonctionnels, soient à la base de la conception.  A ce titre, la question du design mobilier devait être abordée par les équipes d'auteurs de projet de manière particulièrement attentive et experte.
Lire plus

Calendrier

22 juin 2018
Attribution du marché

Jury

PourMadame, MonsieurQualité
Le Pouvoir Adjudicateur : Fédération Wallonie-Bruxelles Chantal Dassonville Président(e) du jury
Architecte, Directrice générale adjointe, Cellule architecture
Cindy Lemoine Directrice, Direction des Infrastructures administratives
Les utilisateurs : Fédération Wallonie Bruxelles Nadine Otten Directrice, Direction du support logistique
Le pouvoir subsidiant : ONE Raphaël Gauthier Conseiller à la Direction Accueil Petite Enfance
L'urbanisme régional : Région de Bruxelles-Capitale Inge Van den Cruyce Ing. architecte, Attachée Direction Urbaine
Experts Extérieurs Francesco Cipolat Architecte, Enseignant à la faculté d’architecture de l’UCL
Hubert LIONNEZ Architecte, Enseignant à la faculté d’architecture de l’ULB

Avait également été convié comme membre avec voix consultative, Thierry Maudoux, Directeur général adjoint, Service général des Infrastructures non scolaires de la FWB. La Commission Technique (disposant d'une voix consultative) était composée de : Benoit Bulteau, Attaché SIPPT ; Sylvia Cascione, Architecte - Direction des Infrastructures administratives ; Typhaine Moogin, Architecte - Cellule Architecture.

Regard d'un membre du jury

 

L’urbanité nait de la rencontre des contraintes.

- Par Hubert Lionnez - 

 

Vous prenez un bâtiment existant, présentant dans sa structure porteuse et dans sa façade à rue en brique une certaine régularité. Ce bâtiment est adossé à un entrepôt hébergeant en intérieur d’îlot un parking aux étages inférieurs et une salle de sport sous le grand volume de sa toiture. Une distance d’environ 4 mètres sépare les deux édifices, créant deux cours se développant sur trois étages, de part et d’autre d’un escalier en façade arrière. Au rez-de-chaussée de ce bâtiment, une rampe se développe sur deux travées et permet l’accès au parking. Au premier étage, une passerelle perce la façade à rue, longe le mitoyen opposé et permet l’accès aux étages du bâtiment arrière. En partie centrale de la façade avant, légèrement décentré, un bow-window émerge du premier au deuxième étage.

Voici esquissé le bâtiment Lavallée à disposition pour la création d’une crèche d’une capacité de 48 lits destinée à l’accueil conjoint des enfants des agents du Ministère et des habitants de la commune de Molenbeek. Au premier regard, la commande semble quelque peu forcée eu égard aux contraintes du lieu. Avec un peu de recul et l’examen du contexte urbain avoisinant, on perçoit pleinement l’opportunité d’implanter un petit équipement du genre à l’articulation de l’architecture imposante des ministères et du quartier, renforçant de la sorte la mixité fonctionnelle et sociale si précieuse à l’activation de l’espace public.

 

Il n’empêche que les exigences normatives relatives aux crèches sont précises et nombreuses tant en terme de dimensionnement que de relations spatiales et fonctionnelles : les intégrer dans la reconfiguration d’un lieu existant est un exercice ardu. Les cinq propositions révèlent combien la créativité se nourrit de la contrainte. Elles illustrent, également, comment composer un projet de ce genre s’apparente à un exercice de combinatoire au sein duquel associer, coupler, répéter, séparer les différents éléments qui composent le programme n’acquiert pleine pertinence qu’en dialogue étroit avec le cadre bâti existant. Ces cinq propositions dénotent surtout d’un réel plaisir de jouer le « jeu de l’architecture » donnant corps au projet à travers le questionnement de sa matérialisation et l’attention singulière apportée au mobilier comme élément essentiel de définition de l’environnement spatial, visuel et tactile des futurs occupants.

 

Cette attention prend une dimension explicite dans la proposition de Binario architectes qui considère la crèche tel un « nid », proposant d’optimiser l’ensoleillement des 4 sections disposées aux étages de part et d’autre de l’escalier existant par l’entremise d’espaces d’activité traversants, reléguant les dortoirs sur les travées latérales. Ce dispositif spatial proportionne des espaces intérieurs à l’échelle des enfants. Le projet cherche à prolonger cette qualité spatiale intérieure dans les espaces extérieurs requis à l’aide de terrasses en bois qui occupent la cour arrière et tempèrent la présence du mur du parking, sans toutefois résoudre de manière convaincante l’enclavement du lieu.

 

Un relatif enclavement des espaces extérieurs se retrouve également dans le projet de He-architectes ayant aussi pris le parti de maintenir la cage d’escalier arrière. La proposition se différencie par la création au rez-de-chaussée d’un espace d’accès commun à la crèche, au parking et au bâtiment arrière par le biais d’une cour/patio accessible aux vélos. Ce système d’entrée a pour qualité potentielle le renforcement du lien entre les différents usages et utilisateurs du bâtiment. En contrepartie, les dimensions réduites de cet espace commun et son relatif encaissement font douter de sa réelle capacité à créer le lieu fédérateur souhaité. Aux étages, la disposition des espaces des sections témoigne d’une grande clarté et d’une rigueur de composition. Mais, si celle-ci fonctionne plutôt bien au contact de l’escalier existant maintenu, ses relations au premier étage avec la passerelle et le bow-window en façade avant sont quelque peu conflictuelles. Nous l’avons dit, l’exercice est ardu et le dialogue entre les rythmes et géométries de l’architecture existante et le dimensionnement des nouveaux espaces à pourvoir, plutôt tendu.

 

S’affranchissant de la cage d’escalier existante qu’elle démolit, la proposition de Twyce architectes ouvre le jeu en façade arrière de terrasses qui habitent le grand mur aveugle du parking que les architectes proposent de végétaliser. L’organisation des sections témoigne elle aussi d’une grande rigueur d’ensemble articulée autour d’un nouvel escalier en bois dont le dessin prolonge l’attention apportée à la définition des éléments du mobilier. En contrepartie, la gestion difficile de l’arrivée de la passerelle au premier étage contraste avec la grande clarté de définition générale du plan. D’autre part, le positionnement de la salle de détente en sous-sol semble être le prix à payer de la libération complète de la façade arrière.

 

Le parti de dégager généreusement l’espace extérieur à l’arrière du bâtiment porte également le projet de Ledroit Pierret Polet architectes. La façade arrière acquiert dès lors une grande lisibilité : son rythme traduit l’ordonnancement clair et bien proportionné du plan qui organise les espaces de la crèche par tranches successives. Suivant ce dispositif, les espaces sanitaires et de soin constituent l’interface entre les dortoirs situés en façade avant et les espaces d’activités implantés à l’arrière. Positionné dans le bow-window, le nouvel escalier distribuant les différentes sections constitue un lieu favorisant les relations internes à la crèche et leur mise en contact avec le quartier. Son pendant en façade arrière, un escalier semi-circulaire permettant aux sections du deuxième étage d’accéder à la grande terrasse du premier étage est quant à lui moins convaincant, la valeur d’usage de cet objet élégant, sculptural et ludique n’étant pas évidente.

 

Par analogie au jeu du « cherchez l’erreur », on pourrait présenter la dernière proposition élaborée par l’équipe Dars & Dubois en identifiant les similitudes et différences par rapport aux 4 projets précédents.

De fait, des solutions déjà évoquées se retrouvent dans leur proposition : un nouvel escalier dans le bow-window, le mobilier comme élévation intérieure et interface, la suppression de l’escalier existant en façade arrière, etc. Mais ce qui la différencie – et fait que cette proposition a retenu à l’unanimité l’adhésion des membres du jury – réside dans sa capacité à disposer avec ingéniosité au sein des contraintes du bâtiment existant quatre sections pour ainsi dire identiques dans l’optimalisation de leur organisation interne et dans leur accès à des espaces extérieurs qui ne se portent pas préjudice entre eux.

 

Cette ingéniosité est de l’ordre de la « trouvaille », celle d’avoir loger une des sections du premier étage contre le mur aveugle du parking arrière utilisant sa toiture comme terrasse extérieure commune aux sections du deuxième étage. Ce positionnement en gradin des espaces extérieurs mutualisés s’ouvrent vers l’ouest et atténue fortement la présence frontale et oppressante du mitoyen aveugle si proche de la façade arrière. Le vide est habité et les espaces extérieurs ont l’échelle accueillante d’une « chambre de verdure ». La même intelligence du travail de la coupe se retrouve dans le traitement de l’espace d’accès de la passerelle au premier étage. Un vide le relie avec l’accueil situé au rez-de-chaussée, offrant la possibilité d’un double accès à la crèche assumant pleinement son rôle de petit équipement urbain.

 

Non seulement la créativité, mais aussi l’urbanité nait de la rencontre des contraintes.

H.L.

Architectes
A.M. Dars Dubois
Type d'opération
aménagement
Typologies
éducation
crèche
Type de procédure
procédure négociée avec publicité belge
Adresse
Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Rue Lavallée 23-25
1080 Bruxelles
Pouvoir adjudicateur
Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB)
Maître d'ouvrage
Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB)
Marché d’architecture
Cellule architecture
Pouvoir subsidiant
Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE)
Utilisateur
Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB)
Budget estimé
919.000€
Taux d'honoraires
13,00%
Surface estimée
919m2

Lauréat(s),

A.M. Dars Dubois

1/5
Fichiers panneaux
Panneaux A0 BD
architecture, design mobilier, design signalétique
Sophie Dars
Bernard Dubois
stabilité
Bureau Greisch
techniques spéciales
Zeugma Engineering
acoustique
Daidalos Peutz
PEB (performance énergétique du bâtiment)
RYA - Responsible Young Architects

Sélectionné(s),

LPP Architectes

1/4
Fichiers panneaux
Panneaux BD
architecture, design mobilier
Ledroit - Pierret - Polet Architectes (LPP)
stabilité
JZH & Partners
acoustique
BANP
techniques spéciales
B.E. DTS
design signalétique
Pleaseletmedesign

HE - Architectes

1/4
Fichiers panneaux
Panneau 1/2 Panneau 2/2
acoustique, architecture, design mobilier, design signalétique
He-architectes
stabilité
Stabili.D
PEB (performance énergétique du bâtiment), techniques spéciales
Détang Engineering
acoustique
ATS
design signalétique
NN studio

Binario architectes

1/3
Fichiers panneaux
Panneau 1/2 Panneau 2/2
architecture, design mobilier
BINARIO architectes
stabilité, techniques spéciales
JZH & Partners
acoustique
BANP
design signalétique
NN studio
design mobilier
Pinky Pintus
architecture
Lorigami

Twyce Architectes

1/3
Fichiers panneaux
Panneau BD 1/2 Panneau BD 2/2
architecture, stabilité
Twyce architects
PEB (performance énergétique du bâtiment), techniques spéciales
JZH & Partners
acoustique
ATS
design mobilier, participation
Art Basics for Children
design signalétique
Sdesign

Intégrations d'œuvre d'art, publications et actualités liées à ce marché