Grâce-Hollogne,
Ecole fondamentale du Boutte

© Matador / KIS / Grue© Matador / KIS / Grue
, 1/2

Désignation d’un auteur de projet en vue de la construction d’une école communale fondamentale au Boutte à Grâce-Hollogne

L’école Julie et Mélissa est l'école fondamentale du quartier du Boutte à Grâce-Hollogne. Les bâtiments actuels sont devenus trop petits et vétustes.

Il s'agit de démolir l’école actuelle et de la reconstruire sur un site vierge de 78 ares à proximité dans le même quartier. La capacité de l’école sera portée de 110 à 250 élèves, passant de 4 classes actuelles (fonctionnement par cycle) à 10 classes (1 par année + classe accueil). La surface-plancher totale estimée à construire est de 2300 m² bruts, la surface d’abords à aménager se répartit entre surface spécifique (préau, cours, parkings), estimée à 1.800 m², et solde du terrain.

Lire plus

Calendrier

20 janvier 2021
Attribution du marché

Jury

PourMadame, MonsieurQualité
l’adjudicateur [Commune de Grâce-Hollogne] Maurice Mottard Bourgmestre
Salvatore Falcone Echevin du Patrimoine
Annie Crommelynck Echevin de l'Enseignement
les utilisateurs [Ecole Julie et Melissa] Rebecca Gillet directrice de l'école Julie et Mélissa
le Pouvoir subsidiant [Fédération Wallonie-Bruxelles–Infrastructures scolaires subventionnées] Fabian Losange architecte, Direction Régionale de Liège
la Région Wallonne Catherine Leburton architecte, représentant le Fonctionnaire délégué et l’administration régionale de l’Urbanisme
les experts extérieurs Olivier Fourneau Président(e) du jury
architecte, Université de Liège
Harold Fallon architecte, KULeuven et UCL
Jean-Sébastien Mouthuy architecte, UCL

Sont invités, à titre consultatif : le Directeur général, le Directeur financier, un(e) représentant(e) du Conseil communal et le chef de service de l'Enseignement. La commission technique qui effectue la pré-analyse des offres est composée de Madame Françoise BOVY, Architecte, Chef de bureau technique du Département Patrimoine du service Technique communal, représentant la Commune et de Madame Sabine GUISSE, représentant la Cellule architecture de la FWB. Ses membres disposent lors du jury d’une voix consultative.

Regard d'un membre du jury

Ecole du Boutte à Grâce-Hollogne

 

Approche

C’est un terrain un peu ingrat, mais c’est aussi un site privilégié. Bordé par une bretelle d’autoroute bruyante et un bassin d’orage de béton, on y accède par une petite rue qui méandre dans le quartier résidentiel voisin. C’est une grande plaine déserte, qui surplombe la vallée et le paysage, mais la pente est de travers, comme un grand plan incliné vers le côté, avant de plonger dans la vallée dans le fond.  Tout autour, les fonds de jardins des maisons. En contrebas, il y a moyen de se faufiler entre les haies pour rejoindre le centre du quartier. C’est un projet collectif dans l’intimité des habitations. C’est un site généreux mais un peu boiteux. Pas facile de prendre position pour un projet.

 

Etalement

Les projets partagent le parti-pris d’un étalement important sur la plaine. Maximum un étage et pour certains, cet étage n’est pas tout à fait réel, il épouse simplement la pente traversière. Autre caractéristique commune, les projets ont tendance à tourner le dos à leurs voisins. Il y a sans doute une volonté de ne pas trop en imposer, de se fondre dans le contexte pavillonnaire, de ne pas déranger et de limiter la confrontation. On comprend cette double modestie, mais un projet ne peut pas être porté seulement par un retrait. Un mouvement doit le soutenir, une proposition, un engagement.

 

Retournement

En prenant la question par l’autre bout, on voit immédiatement deux conséquences de cet étalement. L’impact environnemental et économique du projet étalé est nécessairement plus important. Y répondre, c’est une question de pragmatique et de construction. Aussi, l’horizontalité implique des longueurs la circulation. C’est une question de spatialité. Le pari du projet, ce serait peut-être de retourner le problème. Que ces conséquences deviennent les moteurs du projet. Que ces deux engagements, au cœur du projet, portent le pouvoir de proposition d’une architecture. Chaque architecte proposera un mouvement différent.

 

Encerclement

Le projet de Quatre architecture et Atelier Paysage love le programme en deux niveaux autour d’une cour centrale, qui s’ouvre vers l’arrière du site. Il le fait assez littéralement, en forme de cocon, souligné par un grand mur blanc et courbe. Ce projet est accompagné d’un grand soin dans les petits aménagements qui rendent les lieux ludiques et fluides. Un grand rond-point met la rue à distance. L’image de protection chaleureuse du cocon devient rapidement celle d’un dispositif de sécurité, qui questionne le jury quant à l’identité que l’école souhaite porter vers la société.

 

Dispersion

L’équipe composée de Lorigami architecture, l’Atelier d’architecture Alain Richard et Anne Rondia joue la carte de l’éparpillement. L’école sera un village, ou un campement. A rue, les salles polyvalentes jouent le rôle d’une palissade vis-à-vis de l’autoroute. On longe un petit bâtiment administratif, qui mène dans la cour à un pavillon qui agglomère les 5 salles de l’école maternelle. Lui faisant face, posé obliquement sur le paysage, un navire de six classes surplombe un parking. Un réseau de chemins, passerelles, cours et escaliers anime les espaces intermédiaires.

 

Rayonnement

L’école proposée par AIUD et Menzel occupe l’entièreté du site par trois branches. Presque tout est au rez. Le site, c’est l’école. Ce contact permanent avec les jardins et l’environnement est généreusement accompagné par une réflexion constructive, qui opte pour la paille et la terre crue. Les espaces extérieurs sont fragmentés. Les circulations qui jouxtent ces espaces jouent un rôle important, tant dans l’architecture que dans les surfaces déployées.

 

Bouclage

L’atelier d’architecture Pierre Hebbelinck et Buur disposent une salle polyvalente à rue formant hall d’accueil et protégeant le site acoustiquement de l’autoroute. La deuxième salle est posée sur pilotis à l’autre extrémité du site. Elle offre une belle vue qui domine le quartier et la vallée. Deux rangées de locaux entourent un patio « botanique » tout en longueur entre ces deux salles. La différence de niveau permet d’utiliser le toit de la rangée sud comme une terrasse. Le principe est ingénieux et permet une généreuse diversité spatiale. C’est d’ailleurs dans la déambulation et dans la séquence de ces espaces que tout se joue. Les deux rangées de locaux sont les briques un peu neutres d’une architecture dont l’enjeu se situe ailleurs.

 

Adossement et ouverture

Le trio Matador/KIS studio/Grue fait preuve d’un esprit pragmatique qui, en retour, ouvre l’espace au paysage et aux usages. Le schéma général ressemble assez fort au précédent. Il le simplifie et va droit à l’essentiel. En même temps, il tire sa qualité de l’intérieur des locaux. Les deux salles polyvalentes sont superposées et bordent la rue de façon ferme. Il faut dire que la présence de la bretelle d’autoroute n’est pas le côté le plus réjouissant du site. Ce volume dégage l’espace nécessaire à l’accueil des véhicules et du public.

Derrière, les locaux de l’école s’égrènent en deux rangées étagées. Les proportions sont judicieuses : les classes ont toutes un beau développement de façade et permettent d’accueillir différentes dispositions pédagogiques. Les circulations se déroulent sur deux niveaux entre ces locaux, comme la topographie le commande. Elles forment une large galerie en double hauteur qui donne accès à la terrasse sur toute sa longueur. En bout de course, le réfectoire et la bibliothèque débouchent sur un nouveau verger qui articulera l’école au quartier.

Les conditions sont réunies pour un projet porteur. La structure est posée pour que l’architecte et les utilisateurs travaillent de concert et se l’approprient pour y insuffler ces petites choses qui font le caractère d’un lieu habité.

 

 

Harold Fallon (AgwA, KU Leuven)

Architectes
Matador - KIS Studio - Grue
Type d'opération
construction
Typologies
éducation
école
Type de procédure
procédure concurrentielle avec négociation - publicité européenne
Adresse
Thier de Jace
4460 Grâce-Hollogne
Pouvoir adjudicateur
Commune de Grâce-Hollogne
Maître d'ouvrage
Commune de Grâce-Hollogne
Marché d’architecture
Cellule architecture
Pouvoir subsidiant
Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB)
Budget estimé
4.400.000€
Taux d'honoraires
11,00%
Surface estimée
2.300m2
Fichiers

Lauréat(s),

Matador - KIS Studio - Grue

1/6
Fichiers panneaux
MATADOR-KIS-GRUE Ecole Julie et Mélissa_panneau 01 MATADOR-KIS-GRUE Ecole Julie et Mélissa_panneau 02
architecture, conception d'espaces publics, design mobilier, design signalétique, développement durable
Matador Architecture
architecture, design mobilier, design signalétique
KIS Studio (Keep It Simple and Smart)
paysage
Grue
stabilité
Servais Engineering Architectural
PEB (performance énergétique du bâtiment), techniques spéciales
Détang Engineering
acoustique
ASM Accoustics

Sélectionné(s),

Atelier d'architecture Pierre Hebbelinck + BUUR

1/8
Fichiers panneaux
Panneau 1/2 Panneau 2/2
architecture, design mobilier
Atelier d'architecture Pierre Hebbelinck
paysage
Buur
stabilité
Servais Engineering Architectural
PEB (performance énergétique du bâtiment), techniques spéciales
Ecorce Ingénierie et consultance
acoustique
Acoustic Technologies SA
design signalétique
Spriet&Prévert

AIUD-MENZEL

1/7
Fichiers panneaux
Panneau 1/2 Panneau 2/2
architecture, design mobilier
Atelier d'architecture aiud
paysage
Christoph Menzel Architectes du paysage
acoustique, PEB (performance énergétique du bâtiment), techniques spéciales
Ecorce Ingénierie et consultance
stabilité
ASB-Buro
design signalétique
NN studio

AM QUATRE Architecture Welkenraedt et Tihange - Atelier Paysage

1/8
Fichiers panneaux
Panneau 1/2 Panneau 2/2
architecture
Quatre Architecture
Quatre Architecture
paysage
Atelier Paysage
stabilité
JML LACASSE-MONFORT SPRL
PEB (performance énergétique du bâtiment), techniques spéciales
Matriciel
acoustique
ATS
design mobilier, design signalétique
Twodesigners

AA-AR + Lorigami Architecture + Anne Rondia

1/8
Fichiers panneaux
Panneau 1/2 Panneau 2/2
architecture, design mobilier
Atelier d'Architecture Alain Richard
Lorigami
paysage
Anne Rondia
stabilité
Ney + Partners/Bxl
PEB (performance énergétique du bâtiment), techniques spéciales
Beos
acoustique
ATS
design signalétique
LIOVE (Productions Associées)

Intégrations d'œuvre d'art, publications et actualités liées à ce marché