Awans,
Maison communale d'Awans

© V+ / Karbon / Menzel
, 1/3

Désignation d’un auteur de projet en vue de l'étude et du suivi de l'exécution des travaux de restructuration et d’extension de la maison communale

Le projet de restructuration et d’extension de la maison communale vise à regrouper désormais sur un seul site les différents services administratifs communaux ainsi que ceux du Centre Public d’Action Sociale (CPAS). Le terrain, situé en centre de village, fait 5000 m². Il est occupé par des bâtiments existants qu’il s’agira de démolir ou de réaffecter.  De nouvelles constructions devront être érigées et l’ensemble des abords aménagés. La surface-plancher totale nécessaire est évaluée à 1340 m² nets. Le projet a fait l’objet d’une étude de faisabilité préalable qui est jointe à titre informatif en annexe de l'avis de marché.

Lire plus

Calendrier

3 mars 2021
Attribution du marché

Jury

PourMadame, MonsieurQualité
l'adjudicateur et utilisateur: la Commune d'Awans Thibaud Smolders Bourgmestre
François Lejeune Echevin
Jean-Paul Verhoest
Eric Dechamps Directeur général
l'Urbanisme régional Lucie Rekier Architecte, représentant le Fonctionnaire délégué
les experts extérieurs Gilles Debrun Président(e) du jury
Architecte, praticien et enseignant (LOCI Tournai), expertise architecture maison communale
Georges Pirson Architecte, praticien et enseignant (ULB), expertise architecture générale
Vincent Degrune Architecte, maîtrise d’ouvrage communale (Forest)
Virginie Pigeon Architecte, praticien et enseignant (ULG), expertise paysage
la Cellule architecture Thomas Moor

Sont invitées, pour la Commune d'Awans, avec voix consultative: Françoise Claessens et Sabine Deblire, Présidente et DG du CPAS ainsi que Laurence CRAHAY, architecte au Service Urbanisme. La commission technique effectuant la préanalyse des candidatures et offres est composée de Valérie PAQUAY, architecte, conseillère en aménagement du territoire et urbanisme à la Commune d’Awans et Sabine GUISSE, architecte, responsable du dossier à la Cellule architecture.

Regard d'un membre du jury

 

UN COLLAGE MODESTE

 

Awans est un bourg-dortoir à un jet de pierres de Liège. Il est constitué d’une constellation de cinq villages éparpillés entre l’aéroport de Bierset, le Ikea de Hognoul et deux autoroutes. Comme beaucoup de ses congénères périurbains, il manque d’une véritable centralité vibrante.

 

Awans est aussi un village mélangé : quelques belles fermes, des maisons mitoyennes des années 50 aux façades de briques discrètement ornementées, des vergers et des prairies parfois un peu en lambeaux et puis surtout des villas sans qualité, cosmocentriques et kitées en mode « SUV-thuyas-trampoline-netflix ».

 

Awans est un Frankenstein rurbain typiquement belge. Colin Rowe et Renaat Braem (*) auraient bien aimé…

 

La demande, le site et les enjeux

 

La maison communale existante, qui a des airs de maison de notaire, est devenue trop petite. Il y a aussi une volonté logique de rassembler des services (communaux, C.P.A.S.) au sein d’un seul pôle plus efficace. Comme à Fosses-la-Ville (Reservoir A, 2018) et Montigny-le-Tilleul (V+, 2014), deux illustres prédécesseurs.

 

Mais que faire avec la maison communale existante : la garder ? Et si oui, pour en faire quoi ? Et avec quelle dialectique entre le conservé et l’ajouté ?

 

Enfin sur le côté et à l’arrière de la maison communale existante, une grande pelouse un peu en déshérence se déploie sur une centaine de mètres de longueur. Elle est ponctuée côté rue de quelques beaux grands arbres. Au fond de la parcelle, cet ‘espace vert’ est flanqué d’un centre sportif. Ce morceau de paysage fait partie de la zone d’intervention du concours.

 

Et si l’enjeu majeur était tout autant le non-bâti que le bâti ? Le projet pourrait-il en même temps faire paysage et faire centre civique en devenant le liant entre la nouvelle maison communale, le parc à développer, le centre sportif existant et, un peu plus loin, la belle (mais un peu excentrée) église Sainte-Agathe ?

 

Cinq projet, cinq partis

 

Bien sûr, on a parlé de fonctionnalité, de flux, de matérialité et de budget mais au final, c’est essentiellement sur les choix d’implantations et leurs chaines de conséquences que l’essentiel s’est joué.

 

En décantant la variété stimulante des partis, on peut classer les projets en deux familles :

 

Les transversaux, Mamout / Binario / Cup, Vers.A / Omgeving  et V+ / Karbon / Menzel , prennent le parti de séquencer le vide disponible par le positionnement de leur bâtiment. 

 

Les longitudinaux, Delincé / Baumans-Deffet / Anne Rondia  et surtout Matador / Grue , proposent, avec des degrés différents, un bâti qui accompagne le parc et met en lien ses différents sous-espaces dans une séquence plus allongée et continue.

 

Examinons cela plus en détails :

 

... Les transversaux

 

Mamout / Binario / Cup propose un bâtiment à patio posé en recul d’une dizaine de mètres et légèrement en oblique par rapport à la rue. Cette position génère un parvis d’accueil à l’endroit de la maison communale existante (démolie). L’expression architecturale évoque un pavillon léger et sobre, habillé d’un bardage bleuté un peu détonnant.

Dans le grand paysage de la parcelle, le choix d’implantation et les cheminements proposés créent une rupture relative entre l’avant et l’arrière. La typologie du patio est intéressante (ferme en carré) mais augmente de facto les circulations. L’expression architecturale frappe par son étrangeté par rapport au contexte rural. Combinée au  positionnement un peu flottant du bâtiment, elle donne un sentiment de projet déplaçable et trop peu ancré.  

 

Vers.A / Omgeving implante une nouvelle maison communale autonome à une quarantaine de mètres en recul de la rue, avec une position quasi centrale dans le nouveau parc. La maison communale existante est conservée mais son affectation future reste à déterminer ce qui pose question. Le nouveau bâtiment occupe quasiment toute la largeur de la parcelle, créant une séquence très (trop ?) affirmée entre l’avant, un parvis arboré, et l’arrière, une pelouse avec verger. Le grand parvis qui précède le nouveau bâtiment semble démesuré et peu activable. L’architecture proposée s’organise autour d’un noyau porteur central qui mets en scène les « espaces noirs » (archives, sanitaires, circulation) de manière intéressante. L’expression du bâtiment est marquée horizontalement avec des allèges et des fenêtres en bandeau. Ce choix, combiné au gabarit et à la forme des toitures, donne au bâtiment un aspect peu contextuel et presque corporate.

 

V+ / Karbon / Menzel  choisit de conserver la maison communale existante et de la prolonger par une extension en forme de virgule. Cette implantation, à nouveau, génère un parvis avant et un verger arrière. L’entrée se fait par un axe central de circulation qui traverse le nouveau volume. Ce cheminement crée un lien agréable entre le parvis et le verger.

On peut regretter la position un peu timide des architectes quant à l’activation de la maison communale existante conservée. A ce stade, cette tiédeur crée une certaine ambiguïté sur l’adresse de la maison communale. Ce point semble néanmoins facile à résoudre.

Le jury souligne des choix structurels et en matière de soutenabilité qui permettent d’offrir un bâtiment flexible, résilient et porteurs de valeurs écologiques pertinentes. Une attention à l’architecture intérieure, empreinte d’une certaine domesticité, est également appréciée.  Au final, le projet se distingue par une certaine forme de modestie et une matérialité contemporaine faisant bien écho au contexte rural.

 

... Les longitudinaux

 

Delincé / Baumans-Deffet / Anne Rondia  propose une implantation mixant transversalité et longitudinalité. Les architectes conservent également la maison communale existante en lui adjoignant deux volumes : un de gabarit R+1 et un d’un seul niveau. Les trois volumes s’articulent entre eux par des joints creux de circulation. Le résultat global, malgré la reprise de la brique en façades des deux nouveaux volumes, produit un effet d’agrégation un peu disparate. La division en trois volumes, par sa complexité, grève également la fonctionnalité des différentes entités. Enfin, le placement du parking en plein milieu du parc provoque une césure peu qualitative du lieu, pour le reste paysagé de façon particulièrement sensible et attentive.

 

Matador / Grue, ayant opté pour la démolition de la maison communale existante, propose une implantation singulière qui accentue la longitudinalité du site. Plutôt que de diviser le site en un avant et un arrière, les architectes proposent un long bâtiment légèrement plié qui accompagne le parc qui lui fait face. Le nouveau bâtiment et les espaces extérieurs se répondent dans une séquence intéressante d’espaces différenciés et complémentaires. Cette disposition contient un potentiel remarquable de mise en lien des différents constituants du centre civique d’Awans : l’église Sainte-Agathe, le centre sportif, le parc recrée et la nouvelle maison communale. La matérialité de brique et l’écriture simple de certains détails offre un langage architectural silencieux, en résonnance avec le passé rural et humble du village.

La puissance radicale de cette proposition inattendue a littéralement surpris le jury, à la fois subjugué et décontenancé.

 

Au final, Awans, un peu à l’image de son ADN de cadavre exquis rurbain, s’est choisi avec le lauréat V+ / Karbon / Menzel, une proposition modeste. Loin d’un planning total mais plutôt dans une forme assumée de collage impur, elle conjugue les différentes dimensions du projet avec une certaine délicatesse. La conservation de son passé, prolongée par une architecture simple et contemporaine, marque sa volonté d’évoluer sans s’oublier.

 

 

Gilles Debrun, architecte-praticien (Usages), enseignant (faculté d’architecture UCLouvain) et co-curateur du livre Inventaires#3 architectures Wallonie-Bruxelles 2016-2020.

 

(*)   Rowe, Colin et Koetter, Fred , collage city. The MIT press, 1978. // Braem Renaat, het lelijkste land ter wereld. Davidsfonds, 1968 (réed. VAI, 2018).

 

Architectes
Groupement V+ / Karbon / Menzel
Type d'opération
extension
restructuration
Typologies
administratif
Type de procédure
procédure concurrentielle avec négociation - publicité européenne
Adresse
Maison communale d'Awans
rue des Ecoles 4
4340 Awans
Pouvoir adjudicateur
Commune d'Awans
Maître d'ouvrage
Commune d'Awans
Marché d’architecture
Cellule architecture
Utilisateur
Commune d'Awans
Budget estimé
3.360.000€
Taux d'honoraires
12,00%
Surface estimée
1.750m2
Fichiers

Lauréat(s),

Groupement V+ / Karbon / Menzel

1/8
Fichiers panneaux
Panneaux
architecture, design mobilier
V+, Bureau vers plus de bien-être
architecture
Société d'Architectes Karbon SCRL
paysage
Christoph Menzel - Architectes du paysage sprl
PEB (performance énergétique du bâtiment), techniques spéciales
MK Engineering SRL
stabilité
SERVAIS ENGINEERING ARCHITECTURAL + partners
acoustique
ATS
design signalétique
O.M.S.K.

Sélectionné(s),

Groupement Delincé / Baumans-Deffet / Anne Rondia

1/7
Fichiers panneaux
Panneaux
architecture, design mobilier, design signalétique
Architecture Delincé sprl
architecture, urbanisme/aménagement du territoire
Baumans-Deffet sprl Architecture et Urbanisme
paysage
Anne Rondia
acoustique
ATS sprl
PEB (performance énergétique du bâtiment), stabilité, techniques spéciales
bureau d’études Lemaire SA

Groupement Mamout / Binario / CUP

1/8
Fichiers panneaux
Panneaux
architecture, design mobilier, design signalétique
MAMOUT architectes
BINARIO architectes
paysage
CUP Atelier d’urbanisme et de paysage
PEB (performance énergétique du bâtiment), stabilité, techniques spéciales
JZH & Partners
acoustique
beSC-Serge Cornet

Groupement Vers.A / Omgeving

1/6
Fichiers panneaux
Panneaux
architecture, design mobilier
VERS.A
paysage
OMGEVING
stabilité
JZH & Partners
acoustique
ATS
PEB (performance énergétique du bâtiment), techniques spéciales
MK Engineering
design signalétique
Productions Associées asbl/9177

Groupement Matador / Grue

1/8
Fichiers panneaux
Panneau 1/2 Panneau 2/2
acoustique, architecture, design mobilier, design signalétique
matador
paysage
grue
stabilité
Servais engineering architectural
PEB (performance énergétique du bâtiment), techniques spéciales
Energ-ir