Prix de la Maîtrise d'Ouvrage Publique 2011

Par le choix des réalisations lauréates, le jury de l’édition 2011 a mis l’accent sur la bonne tenue d’objectifs, le professionnalisme et la responsabilisation des maîtres de l’ou­vrage. D’un point de vue général, il retient que 'bon mode d’emploi' n'est pas forcément synonyme de 'procédure gagnante'. Effectivement, il semble qu'une forme d’intelligence collective émanant de l’investissement coordonné de chacun des partenaires du projet soit indispensable. Il revient au maître de l'ouvrage de consulter les experts appropriés et de les fédérer autour d’ambi­tions communes. Le jury a également saisi cet événe­ment pour en appeler à une rémunération systématique des prestations accomplies dans le cadre de la mise en concurrence. D’autre part, le processus du Contrat de quartier, développé en Région Bruxelloise depuis une dizaine d’années, ressort gagnant de cette première édition. Il convainc par ses effets visibles sur le cadre de vie, par l’intérêt de la participa­tion citoyenne et par les conditions de travail qu’il génère et qui favorisent l’innovation architecturale.

Lire plus

rapport

Entre le 30 juin et le 31 août 2011, 27 candidatures au Prix de la maîtrise d’ouvrage publique ont été déposées tant par des auteurs de projet que par des maîtres de l’ouvrage dans 5 catégories :
– 11 candidatures en « Équipement public »,
– 7 en « Culture, sport et éducation »,
– 5 en « Logement public »,
– 6 en « Paysage, transport et espaces publics »,
– 5 en « Promotion de l’approche intégrée ».

Ce prix spécial accorde une attention particulière à l’intégration de différentes disciplines (arts plastiques, design, aménagements paysagers, expertise énergétique, etc.) dans le processus du projet d’architecture. Les réalisations concourantes dataient de ces dix dernières années et provenaient de la Région de Bruxelles-Capitale, de la Province du Hainaut, de la Province de Liège et de la Province du Luxembourg.

Le jury s’est réuni le 16 septembre 2011 et a sélectionné 5 nominés et 4 lauréats. Ce jury était composé, à parts égales, d’experts et de fonctionnaires. Une diversité de domaines d’expertise était couverte par Olivier Chadoin, docteur en sociologie et enseignant à l’Ecole nationale supérieure d’architecture et de paysage à Bordeaux, Benoît Moritz, urbaniste, praticien et enseignant à l’ulb, Norbert Nelles, architecte, praticien et enseignant à l’ulg et Pierre- Olivier Rollin, expert en art contemporain et directeur du bps22 à Charleroi. Côté fonctionnaires, la Région Wallonne était représentée par André Delecour et l’une de ses communes, Mons, par Michèle Rouhart, tandis que la Région Bruxelloise était représentée par Fabienne Lontie et l’une de ses communes, Uccle, par Didier Heymans. Le jury était présidé par Pierre Got, Vice-président de la Commission régionale d’aménagement du territoire de la Région wallonne (C.R.A.T.) et conseiller en urbanisme et aménagement du territoire auprès de la ville de Tournai, de la Société intercommunale de développement du Hainaut occidental (I.D.E.T.A.) et du Conseil de Développement de la Wallonie picarde. Le jury était en outre doté d’observateurs représentants de la revue belge d’architecture A+, Audrey Contesse, du Bouwmeester/Maître architecte de la Région de Bruxelles-Capitale, Ariane Herman, de l’Ordre des Architectes, Conseil francophone et germanophone, Isidore Zielonka et de la Cellule Architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Thomas Moor. Christine Roels, rapporteuse, et Catherine Nguyen, coordinatrice du Prix, complétaient l’assemblée.

Le jury a tenu compte d’éléments d’analyse portant sur la mission, le processus et le résultat de chaque projet :
– La mission : étude préalable, formulation de la demande, intentions au niveau urbanistique et en termes de stratégie de développement…
– Le processus : type de procédure, gestion du budget et du calendrier, suivi des étapes de mise en oeuvre, consultation d’experts…
– Le résultat : relation au contexte naturel et bâti, représentativité symbolique pour la collectivité, dimension durable, potentialité de (ré-)appropriation, accessibilité…

Par le choix des réalisations lauréates, le jury a donc mis l’accent sur la bonne tenue d’objectifs, le professionnalisme et la responsabilisation des maîtres de l’ouvrage. D’un point de vue général, il retient que bon mode d’emploi ne veut pas dire d’office procédure gagnante. Une forme d’intelligence collective semble en effet indispensable. Elle naît de l’investissement coordonné de chacun des partenaires du projet. Il est par conséquent nécessaire pour le maître de l'ouvrage de consulter les experts appropriés et d'agir en vue d'unifier ces derniers autour de mêmes ambitions. Le jury a également saisi cet événement pour en appeler à une rémunération systématique des prestations accomplies dans le cadre de la mise en concurrence. Enfin, en guise de dernière remarque générale, c’est le processus du Contrat de quartier, développé en Région Bruxelloise depuis une dizaine d’années, qui ressort gagnant de cette première édition. Le jury a été convaincu de ses effets visibles sur le cadre de vie, de l’intérêt de la participation citoyenne et des conditions de travail qu’il génère et qui favorisent l’innovation architecturale. Les lauréats et nominés ont été proclamés le 11 octobre 2011, dans l’Espace de création contemporaine bps22 de Charleroi.

Pour la catégorie Equipement public a été nominée la Ville de Bruxelles pour la rénovation de l’Ancien hôtel communal de Laeken conçue par A2RC et ORIGIN et ont été primés le Ministère de la Communauté Germanophone et la Régie Communale autonome de Saint-Vith pour le centre administratif et centre culturel Triangel de la Communauté Germanophone à Saint Vith conçus par Luc Nelles, Atelier d’Architecture du Sart-Tilman et Blaise.

Pour la catégorie Culture, Sport et Éducation a été nominée la Commune de Schaerbeek pour la Maison des femmes conçue par Zed et Gigogne et a été primée la Commune de Molenbeek-Saint-Jean pour le hall des sports et la Maison de quartier Heyvaert conçus par Pierre Blondel Architectes.

Pour la catégorie Logement public a été nominée la Commune de Schaerbeek pour les Logements de transit conçus par Zed et Gigogne et a été primé le CPAS de Bruxelles pour les logements sociaux Savonnerie Heymans conçus par MDW Architecture.

Pour la catégorie Paysage, Transport et Espaces publics ont été primées la Commune de Schaerbeek et RenovaS asbl pour le parc Reine-Verte conçu par Philippe Serck/AR-BR Architecture et Eric Dhont.

Le jury a voulu être exigeant avec l’argument "d’exemplarité" et a pris ses décisions à l’unanimité, c’est notamment pourquoi il n’y a eu que des nominés dans la catégorie "promotion de l’approche intégrée". Il s’agit de la Commune de Molenbeek-Saint-Jean pour le projet de logements et équipements collectifs L28 conçus par B-architecten et Fondu Landscape architects et de la scrl Immobilière sociale de la région montoise Toit et Moi pour l’ensemble de logements L’île aux oiseaux à Mons conçu par A2M.

Pour chaque édition du Prix de la Maîtrise d’ouvrage publique, une série de livrets présente les réalisations lauréates. Cette publication est consacrée aux maîtres d’ouvrage lauréats, mais aussi à leurs partenaires, utilisateurs et auteurs de projet, afin de communiquer sur leur rôle essentiel et sur la manière dont il(s) facilite(nt) l’émergence d’une architecture de création à Bruxelles et en Wallonie. Il s’agit d’un catalogue de photographies, qui reprend également en quelques mots, le commentaire du jury et la vision du maître de l’ouvrage. Un texte souligne par ailleurs les points forts de la collaboration entre le maître de l’ouvrage et ses partenaires, dont les architectes tout particulièrement. En d’autres mots, les qualités de la réalisation et les choix architecturaux sont explicités par des décisions ou des conditions favorables posées lors du processus de développement du projet.

composition du jury

PourMadame, MonsieurTitreQualité
Pierre Got Urbaniste Président(e) du jury
Représentant d’une intercommunale
Norbert Nelles Architecte et enseignant Expert architecte, praticien et enseignant
Benoît Moritz Architecte et urbaniste Expert urbaniste, praticien et enseignant
Olivier Chadoin Docteur en sociologie et maître assistant à l’école nationale supérieure d’architecture et de paysage à Bordeaux Expert hors frontières
Pierre-Olivier Rollin Licencié en journalisme et en histoire de l’art, chef du Secteur des arts plastiques de la Province de Hainaut et directeur du bps22 Expert en art contemporain
Michèle Rouhart Ingénieur architecte Fonctionnaire communale de Wallonie
Didier Heymans Architecte Fonctionnaire communal de Bruxelles-Capitale
André Delecour Architecte Fonctionnaire régional de Wallonie
Fabienne Lontie Ingénieur agronome Fonctionnaire régionale de Bruxelles-Capitale
Audrey Contesse Architecte et historienne de l'art Rédactrice en chef d'A+

lauréats

Equipement public

Centre administratif et Centre culturel Triangel, Saint-Vith

1/5

Le jury a reconnu en ce projet l’association fertile de deux maîtres de l’ouvrage, leur ouverture d’esprit, la pertinence et la richesse des études préalablement menées. La nouvelle infrastructure est ainsi localisée à la croisée du centre-ville, dont le tissu urbanistique ancien est préservé, et de développements urbains futurs. Il a également identifié le rôle de conseiller que les maîtres de l’ouvrage ont favorisé chez l’équipe d’auteurs du projet. Il salue l’intégration de l’oeuvre du plasticien Michel Leonardi. Le projet architectural n’apparaît pas comme le point de départ mais bien comme le résultat d’un processus et d’une stratégie urbaine maîtrisés.

Lire plus
Maître de l'ouvrage
Ministère de la Communauté Germanophone
Auteur de projet
Architecture Design Blaise scs
Scrl Luc Nelles Architectes Associés
Atelier d’Architecture du Sart Tilman Scrl
Procédure
appel d'offres restreint
Ouverture au public
Septembre 2009
Adresse
Vennbahnstrasse 2
4780 Saint-Vith

Culture, sport et éducation

Hall des sports et Maison de quartier Heyvaert, Molenbeek- Saint-Jean

1/10

En investissant les abords immédiats du canal avec une infrastructure sportive et une Maison de quartier autour d’un jardin commun, la Commune de Molenbeek-Saint-Jean a généré une présence publique sur un large territoire confronté à la privatisation des parcelles. Le jury salue cette vision stratégique et souligne de surcroît la dimension communautaire du programme. Initiée dans le cadre d’un contrat de quartier, cette opération de rénovation urbaine est véritablement orientée vers la qualité de vie. La procédure de désignation des auteurs de projet, une procédure négociée avec jury d’experts internes et externes, doit par ailleurs être mise en exergue.

Lire plus
Maître de l'ouvrage
Commune de Molenbeek-Saint-Jean
Auteur de projet
Pierre Blondel Architectes
Procédure
procédure négociée avec publicité belge
Ouverture au public
2008
Adresse
Quai de l’industrie 31
1080 Molenbeek-Saint-Jean

Logement public

Logements sociaux Savonnerie Heymans, Bruxelles

1/6

Le CPAS de Bruxelles déploie une politique architecturale pertinente en matière de logements depuis plusieurs années. Le jury a apprécié sa prise de position sur le devenir d’un patrimoine industriel par la création de ces logements. D'autre part, il souligne que ce projet se distingue par le concours mis en place, respectueux du travail des concepteurs comme en témoigne par exemple la rémunération octroyée aux candidats finalistes. Les qualités de la réalisation architecturale ont, qui plus est, été récompensées par des prix prestigieux.

 

Lire plus
Maître de l'ouvrage
CPAS de Bruxelles
Auteur de projet
MDW Architecture
Procédure
appel d'offres restreint
Ouverture au public
2011
Adresse
Rue d’Anderlecht 131-147
1000 Bruxelles

Paysage et espaces publics

Parc Reine-Verte, Schaerbeek

1/6

L’agenda du contrat de quartier dans lequel ce projet a pris corps comptait un important volet dédié à l’information et à la participation des habitants qui était coordonné par le maître de l’ouvrage délégué et ce, dès la définition du programme. L’action d’un maître de l’ouvrage délégué dans le suivi du projet est par ailleurs un réel plus à nos yeux. Le jury a apprécié le soin apporté à la communication du projet, notamment les documents graphiques réalisés par les auteurs de projet. Nous avons également été sensibles aux arguments urbanistiques du maître de l’ouvrage. Le parc vient en effet réhabiliter un ancien espace public dans un quartier défavorisé.

Lire plus
Maître de l'ouvrage
Commune de Schaerbeek
Auteur de projet
AR-BR Architecture
Erik Dhont
Procédure
procédure négociée avec publicité belge
Ouverture au public
2007
Adresse
Rue Verte 126
1030 Schaerbeek

cérémonie

Centre administratif et Centre culturel Triangel, Saint-Vith, équipe — 1/4