Tournai,
Aménagement intérieur liturgique de la cathédrale

Prototype en cire d'une section du podium ©AHA+Elseline Bazin
, 1/4

Aménagement intérieur liturgique de la nef et du transept de la cathédrale Notre-Dame, classée UNESCO

La cathédrale, propriété de la province du Hainaut, est en restauration depuis 2003. La phase actuelle des travaux (transept et les cinq tours) s’achèvera courant 2019. Dans ce cadre, la Fabrique d’Eglise, soit l’occupant des lieux, a lancé un marché public pour concevoir et réaliser l’aménagement intérieur des lieux restaurés. Le marché inclut la conception et réalisation du podium, de son mobilier liturgique et son éclairage, la conception et la réalisation d’un baptistère, d’un desk et d’un « lieu de la réconciliation et de l'écoute », le choix de 700 sièges pour le public et la conception d’une plaquette de communication en vue d’un appel aux dons pour le projet.
La Fabrique a souhaité qu’un projet artistique original et unique soit développé pour l’aménagement intérieur de la Cathédrale de Tournai.
 
Le projet a été attribué au bureau AHA+Elseline Bazin.
Lire plus

Calendrier

9 avril 2019
Attribution du marché

Jury

PourMadame, MonsieurQualité
Le Pouvoir adjudicateur : la Fabrique d’Eglise Yves Harvengt Ingénieur civil, Président de la Fabrique d’Eglise
L’assistant à la maîtrise d’ouvrage : Cellule Architecture Chantal Dassonville Architecte, responsable de la Cellule architecture
Pour les utilisateurs Michel Vinckier Chanoine, Recteur de la Cathédrale, Maître en Théologie
Pour l’Autorite diocesaine Patrick Willocq Prêtre diocésain, secrétaire général de la Commission interdiocésaine de Pastorale liturgique (CIPL), maître en Théologie
La province du Hainaut : Hainaut gestion du patrimoine Etienne Boudart Architecte
Pascale Marlière architecte, inspectrice générale
La Région wallonne Florence Noirhomme Architecte Agence wallonne du Patrimoine (AWAP)
La Ville de Tournai Florian Mariage Licencié en histoire, archéologie et histoire de l’art - Service de l'Urbanisme - Conseiller en patrimoine
Experts extérieurs Emmanuel Toussaint Expert liturgiste
Julien Foucart Expert « art ancien, contemporain et religieux»
Peter Van de Kerkhove Expert architecture d’intérieur/art/ design
Geert De Groote Expert architecte

Regard d'un membre du jury

Une strate contemporaine dans le palimpseste séculaire

- Par Julien Foucart -

Par l’exceptionnel patrimoine mobilier qu’elle renferme et les styles architecturaux qui magistralement s’y sont succédé, la Cathédrale Notre-Dame de Tournai fait figure d’œuvre plurielle, en perpétuelle évolution. De tous temps, des artisans ont conçu pour elle des objets destinés à accompagner les gestes liturgiques. Jusqu’à aujourd’hui des architectes l’ont transformée et aménagée pour y accueillir les célébrations et les sacrements auxquels se sont ajoutées plus récemment des manifestations d’ordre culturel ou touristique.

Le concours lancé par la Fabrique d’église est une de ces rares opportunités d’inscrire une œuvre de notre époque au sein de l’édifice. L’une des particularités de ce marché public de services est de favoriser une complémentarité disciplinaire entre le travail architectural à proprement parler et la création d’objets spécifiques à la liturgie qui sont des pièces uniques. Architectes, artistes, artisans et designers sont donc invités à réaliser une intervention commune.

Ce projet est également l’occasion de réinventer les raisons multiples qui invitent croyants, chercheurs de sens, amoureux du patrimoine ou simples passants à pénétrer dans ce lieu et s’en émerveiller. Au cœur de la cité, la Cathédrale signifie par l’art et l’architecture une élévation, non seulement des matériaux, mais aussi des hommes dans une sorte d’affranchissement du monde matériel. À l’intérieur de cet espace en tout point de vue monumental, aucune intervention nouvelle ne devrait provoquer la sensation d’avoir été imposée, mais bien d’avoir su préserver l’autonomie de l’espace mental, sensible et perceptif de chaque personne.

Il a été décidé, depuis 2012, d’investir la nef romane pour les célébrations en la dotant d’équipements temporaires relativement disparates. Dès lors, l’unité d’aménagement demandée aujourd’hui par le cahier des charges comprend notamment la réalisation d’un baptistère, d’un podium avec autel et ambon, mais aussi d’un  « espace de  la réconciliation et de l’écoute »,  endroit singulier et version « contemporaine » du confessionnal,  souhaité par l’Évêque et le chapitre de la Cathédrale. L’enjeu principal inscrit dans les clauses techniques étant  «  d’accompagner la réinstallation de l’action liturgique dans sa destination finale : un lieu entier, réunissant nef et transept. »

Le bureau AHA Aurélie Hachez semble avoir réussi ce pari en proposant un projet qui s’inscrit dans le prolongement des plans existants et s’associe parfaitement aux formes architectoniques en présence. Observant la géométrie des lieux, il a élu la forme octogonale, symbolique du passage du monde matériel au monde spirituel en tant que figure intermédiaire entre le carré (terre) et le cercle (ciel), pour circonscrire au sol trois espaces en pierres de Tournai destinés à recevoir respectivement le baptistère, le podium, et le lieu de la réconciliation et de l’écoute. En complément de ces créations originales, le bureau AHA a  eu l’idée de s’adjoindre également  les services du studio de graphisme de Manuela Deschamps Otamendi qui a conçu un motif ornemental consistant en un  jeu graphique de triangles isocèles qui, traité par gravure et calepinage sur la surface de chacun des trois points d’ancrage octogonal, les relie finement entre eux. Ce motif triangulaire, décliné en plusieurs combinaisons possibles, identifie l’intervention contemporaine et apporte une plus-value sémantique à l’aménagement existant : la trinité, les 5 clochers, …

On aura compris qu’en pareil lieu toute option – localisation des éléments, choix des matériaux, introduction de motifs ou de décors – doit trouver une justification symbolique ou rituelle. À titre d’exemple, l’autel devra impérativement être fixe et en pierre – certains optent pour le marbre blanc (Arcadus / Philippe Vander Maren / Richard Venlet / Caroline Voet) ou rouge (Studio SNCDA) d’autres pour la pierre bleue (AHA) -  puisque cet élément central est, dans une Cathédrale,  «  touché »  par la métaphore du rocher,  point d’appui de l’ensemble du diocèse.  Chaque projet aborde donc les codes liturgiques de façon aussi respectueuse qu’inventive en tenant compte aussi des évolutions récentes comme la résurgence du baptême immersif d’adultes. Traditionnellement situé dans la zone la plus proche de l’entrée principale,  le baptistère occupera désormais une place  prépondérante dans la nef. Conçu pour être édifié hors sol, il est, dans le projet du bureau AHA, l’une de ces pièces de design qui apporteront une véritable strate contemporaine au patrimoine existant. À l’extérieur du bassin, également de forme octogonale, deux blocs de pierre bleue (l’une taillée grossièrement pour l’entrée, l’autre plus finement pour la sortie) font office de marchepieds. Ils sont dotés de poteaux en laiton qui rappellent les bâtons de pèlerins ; le genre de détails qui démontrent un intérêt général pour « les couches historiques et  sensibles » de la Cathédrale.

Le travail du laiton, la taille de la pierre… Les trois projets intègrent les industries d’art locales, autrefois florissantes, pour ancrer leurs propositions dans leur contexte. Une place importante est aussi accordée au textile, manière de faire perdurer un autre artisanat présent à Tournai depuis des siècles. AHA a imaginé des tapisseries « renouvelables » afin d’engager « un dialogue entre le culte et des artistes contemporains » et ce, en sollicitant l’expertise de TAMAT, le Centre de la Tapisserie actif en ville. Richard Venlet de l’équipe conduite par Arcadus propose, pour toile de fond au podium, l’installation d’un drapé pouvant être changé en fonction du calendrier liturgique. Enfin, studio SNCDA entend s’inscrire dans « le palimpseste stylistique de la Cathédrale » en concevant des baldaquins circulaires ornés de  créations textiles de l’artiste de Valérie Mannaerts dont les motifs sont notamment inspirés d’éléments végétaux présents sur la tapisserie de Piat et Éleuthère, conservée au Trésor de la Cathédrale. On choisit aussi le textile pour ses  qualités « humaines »,  sa capacité d’absorption du son, d’intimidation et de conservation de la chaleur.

Animées par la volonté de redynamiser la dimension publique de la cathédrale, les trois équipes affirment vouloir introduire des repères à taille humaine à l’intérieur de cet espace majestueux. Depuis le baptistère qui précède en général le podium jusqu’au lieu de la réconciliation et de l’écoute, elles insufflent chacune à leur manière un parcours, voire même un cheminement, destiné à nourrir la symbolique liturgique et renouveler le regard de celui, visiteur ou fidèle, qui s’avance dans la cathédrale. Avec ses "cercles de lumière" de marbre blanc qui ponctuent le sol de la cathédrale, le projet de l’équipe conduite par Arcadus, intitulé  « Un sol pour tous », se réclame à ce titre de la pensée de l’architecte et moine bénédictin hollandais Dom Hanse van der Laan (1904-1991) qui avait imaginé une architecture tenant compte de la perception humaine et dont l’expérience devait procurer « une plénitude, un bien-être profond, qu’on peut comparer  au type d’émotion éprouvée dans certaines cathédrales et autres lieux religieux, ou bien au cœur d’une forêt » (Wikipedia).

Architectes
AHA + Elseline Bazin
Type d'opération
aménagement
Typologies
culte
Type de procédure
procédure négociée avec publicité européenne
Adresse
Cathédrale Notre-Dame de Tournai
Place de l'évêché 1
7500 Tournai
Pouvoir adjudicateur
Fabrique d'Eglise de la Cathédrale Notre Dame de Tournai
Maître d'ouvrage
Ville de Tournai
Utilisateur
Fabrique d'Eglise de la Cathédrale Notre Dame de Tournai
Budget estimé
275.000€
Surface estimée
500m2

Lauréat(s),

AHA + Elseline Bazin

1/4
Fichiers panneaux
architecture, artiste, design mobilier, scénographie muséale
Aurélie Hachez
architecture, design mobilier, scénographie muséale
Caruso St John Architects
communication, design signalétique
Studio Otamendi
stabilité
Prototype
éclairage
ACLT design lighting

Sélectionné(s),

Studio SNCDA

1/1
Fichiers panneaux
architecture, design mobilier, scénographie muséale
Studio SNCDA
artiste, design mobilier
Valérie Mannaerts
communication, design signalétique
Ekta
éclairage
Chris Pype

A.M. Arcadus / Philippe Vandermaeren / Richard Venlet / Caroline Voet

1/1
Fichiers panneaux
architecture
Arcadus
Philippe Van der Maeren
artiste
Richard Venlet
bureau d'études, design signalétique
Caroline Voet