Andreas Hetfeld,
Seneffe – Restructuration du Centre ADEPS La Marlette

dessin © Andreas Hetfeld
dessin © Andreas Hetfeld, 1/4

Sur le site préservé et boisé de La Marlette, blotti au creux d’un paysage dessiné par l’homme et marqué par l’industrie, la nature a pris possession de deux pylônes électriques, abandonnés depuis une trentaine d’années. Au cours de sa première visite, le regard de l’artiste hollandais Andreas Hetfeld est attiré par deux cormorans situés à la cime des pylônes.
En installant sur chacun d'eux des nids évoquant par le choix des matériaux utilisés (l’acier) la fusion entre la nature, l’homme et la technique, Andreas Hetfeld recycle les deux structures et délivre un message de tolérance. En effet, par la création de ces nids, il questionne nos manières d’habiter et d’accueillir. Sur le premier pylône, un grand et unique nid s’inspire des nids collectifs construits par le Républicain social (Philetairus socius), petite espèce de passereau des zones arides du sud de l’Afrique du Sud, hébergeant également d’autres oiseaux. Sur le deuxième, seront accrochés de plus petits nids à l’instar de ceux réalisés par les oiseaux de nos contrées et suggérant le « chacun chez soi ».

Marché
Restructuration du Centre ADEPS La Marlette
Maître d'ouvrage
Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB)
Artiste
Andreas Hetfeld
Architectes
Ledroit - Pierret - Polet Architectes (LPP)
Artgineering
Adresse
Rue de la Marlette 3
7180 Seneffe
Belgique
Budget
59.360€
Statut
en cours