Textes de référence

1/4
Le développement d’une culture de la qualité architecturale est une préoccupation partagée par de nombreux pays de l’Union européenne. Ces enjeux sont notamment au cœur des rencontres (bis)annuelles organisées par le Forum européen des politiques architecturales (FEPA-EFAP) depuis 1997 – un réseau dont la Cellule architecture est l’un des membres fondateurs – réunissant des représentants des piliers publics (ministères en charge de l’architecture), culturels (institutions de référence pour la diffusion de l’architecture) et professionnels (tels que Ordres et associations d’architecte).
 
L'adoption de la Déclaration de Davos du 22 janvier 2018 - portée par les Ministres de la culture et Chefs de délégations des États signataires de la Convention culturelle européenne et des États observateurs du Conseil de l’Europe, représentants de l’UNESCO, de l’ICCROM, du Conseil de l’Europe, de la Commission européenne, du Conseil des architectes d’Europe, du Conseil européen des urbanistes, de l’ICOMOS International et d’Europa Nostra - vient rappeler l'importance de cette prise en compte dans les politiques publiques, dégageant "des pistes sur la manière d’établir une culture du bâti de qualité en Europe, au plan stratégique et politique" et rappelant "que construire est un acte culturel et crée un espace pour la culture."
 
Plusieurs autres textes de référence ont été publiés en Europe, recommandant que la qualité architecturale soit prise en compte à tous les échelons de la commande publique et que des processus opérationnels soient mis en oeuvre pour y parvenir. La vision que développe la Cellule architecture, particulièrement dans l’accompagnement des marchés d’architecture, s’inscrit pleinement dans les objectifs de ces différentes déclarations – dont les plus significatives sont ici proposées au téléchargement.
 
La Résolution du Conseil de l’Union européenne relative à la qualité architecturale dans l’environnement urbain et rural du 12 février 2001. Extraits choisis : 
 
 « Le Conseil de l’Union européenne affirme que l’architecture est un élément fondamental de l’histoire, de la culture et du cadre de vie de chacun de nos pays ; qu’elle figure comme l’un des modes d’expression artistiques essentiels dans la vie quotidienne des citoyens et constitue le patrimoine de demain. » 
 
« Le Conseil de l’Union européenne affirme que l’architecture est une prestation intellectuelle, culturelle et artistique, professionnelle. Le service architectural est, par conséquent, un service professionnel à la fois culturel et économique. »
 
« Le Conseil de l’Union européenne encourage les États membres à promouvoir la qualité architecturale par des politiques exemplaires de constructions publiques. »
 
Les Conclusions du Conseil de l’Union européenne relatives à l'architecture: contribution de la culture au développement durable du 20 novembre 2008. Extraits choisis : 
 
« Le Conseil de l’Union européenne invite les États membres et la Commission, à développer, s’agissant de l’architecture, au-delà des normes techniques, une approche en termes d’objectifs globaux, économiques, sociaux, culturels et environnementaux. »
 
« Le Conseil de l’Union européenne invite à favoriser l’innovation et l’expérimentation relatives au développement durable dans le champ de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage, notamment dans le cadre des politiques et programmes européens ou à l’occasion des commandes publiques. »
 
« Le Conseil de l’Union européenne invite à s’attacher à ce que l'architecture joue un rôle de synthèse et d’innovation dans le processus de développement durable et, ce, dès la phase de conception d'un projet architectural, urbain ou paysager ou de réhabilitation d’un site. »
 
La Charte de Leipzig sur la ville européenne durable du 17 avril 2007. Extrait choisi :
 
« La qualité des espaces publics, du paysage culturel urbain, de l’architecture et de l’urbanisme occupe une place centrale dans les conditions de vie concrètes des citadins […] la culture architecturale représente une nécessité pour l’ensemble de la ville et de ses environs. Il incombe aux villes et à l’Etat d’exercer pleinement leur influence à cet égard. »